Vent du nord *

Walid Mattar

L'histoire

Nord de la France. L'usine d'Hervé est délocalisée. Il est le seul ouvrier à s'y résigner car il poursuit un autre destin : devenir pêcheur et transmettre cette passion à son fils. Banlieue de Tunis. L'usine est relocalisée. Foued, au chômage, pense y trouver le moyen de soigner sa mère, et surtout de séduire la fille qu'il aime. Les trajectoires de Hervé et Foued se ressemblent et se répondent.

Avec

Philippe Rebbot, Mohamed Amine Hamzaoui, Kacey Mottet Klein, Corinne Masiero, Abir Bennani, Khaled Brahmi, Thierry Hancisse

Sorti

le 28 mars 2018


La fiche allociné

 

 

La critique d'al 1

Destins croisés

 

Deux histoires se croisent, de façon presque imperceptible, des gestes sur une machine, un seul regard échangé à travers une vitre, chacun pourra imaginer à sa manière ce que les deux personnages pensent à cet instant-là, ce qui les a menés ici, tout ce qu’ils ont vécu, et ce qu’il reste à connaître. Cela pourrait être du Ken Loach, parce que ce sont des gens simples qui aspirent à vivre un tout petit mieux, parce que la situation sociale comme résultante d’un engrenage économique aberrant y est minutieusement présentée, parce que l’humour a une part prépondérante dans le récit et qu’il n’y a aucun misérabilisme. Toutes les situations montrées et les individus qui les vivent sont crédibles et Philippe Rebbot comme Mohamed Amine Hamzaoui incarnent des personnages très attachants, ils pourraient être tout un chacun et cependant ils ont tous les deux leur grain de folie, leur singularité, à la fois drôles, mélancoliques, appréhendant les tuiles qui leur tombent dessus avec un mélange de résignation et de résistance qui les rend familiers, pas du tout des super héros, non, des hommes ordinaires et magnifiques, debout bien que vacillant dans un monde qui broie et détruit les rêves

 

Pas encore de commentaires pour ce film

 

Envoyez votre commentaire