Revoir Paris *

Alice Winocour

L'histoire

A Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu’elle n’a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu’elle ne se rappelle de l’évènement que par bribes, Mia décide d’enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d’un bonheur possible.


Avec

Virginie Efira, Benoît Magimel, Grégoire Colin

Sorti

le 7 septembre 2022


La fiche allociné

 

 

La critique d'al 1

Revivre

 

Œuvre de résilience par excellence (et ici le terme n'est pas galvaudé), Revoir Paris pourrait s'intituler Revivre, tant le traumatisme subi ressemble à quelque chose de définitif. La fin d'une vie, à défaut de la fin de la vie.
Il y est question de la mémoire des faits, essentielle pour comprendre, pour accepter, pour repartir. Pas de reconstitution spectaculaire des attentats, pas de tentative d'explication de ces attentats. Juste une sorte d'enquête sur sa propre mémoire, sa propre vision des choses pour un personnage que l'on devine solaire dans sa vie d'avant et qui, parce qu'elle ne peut faire autrement, découvre sa part d'ombre et celle des autres, l'ambiguïté qui existe en chacun de nous. Comme si le traumatisme, si violent soit-il, permettait une renaissance vers une existence plus consciente. Cela pourrait être un peu ennuyeux, un peu cérébral, il n'en est rien. L'enquête, douloureuse, tortueuse, est passionnante, menée par Mia, incarnée par Virginie Efira qui une nouvelle fois pourrait passer pour une héroïne hitchcockienne (blonde, évanescente, innocente, déterminée...) mais qui finalement porte une universalité de la sidération.

 

Pas encore de commentaires pour ce film

 

Envoyez votre commentaire