My old lady

Israël Horovitz

L'histoire

Mathias, la cinquantaine, new-yorkais, divorcé et sans ressources, débarque à Paris pour vendre la maison qu'il a héritée de son père. Il découvre alors que ce magnifique hôtel particulier du Marais est habité par une vieille dame de 92 ans, Mathilde, et sa fille, Chloé.

Avec

Kevin Kline, Maggie Smith, Kristin Scott Thomas

Sorti

le 6 mai 2015


La fiche allocin

 

 

La critique d'al 1

Jolie absence de surprises

 

Elle est charmante et désuète, cette vision de Paris, très américaine, pas très loin de celle de Woody Allen dans son très touristique "Minuit à Paris". Il s'y joue une histoire qui se veut très française par son contexte (le Viager, principe sans doute absurde pour la plupart des Américains), psychanalytique dans son traitement (le poids du passé qui entrave la vie présente), romantique du point de vue de son déroulement (l'Amour entre deux êtres que tout oppose).
Plutôt bien joué, le film est un assez joli catalogue de clichés, sur les Américains indélicats qui s'adoucissent au contact des Européen(ne)s, sur les Françaises farouches au début et un peu moins ensuite, sur la douceur de vivre du Paris historique, et sur bien d'autres aspects encore... pas désagréable, mais très attendu : on sait dès la première minute ce qu'il adviendra de la relation entre les deux personnages qui commencent par se détester, on comprend très vite que l'Américain venu pour repartir est finalement bien parti pour rester. Finalement, ce qui semble le plus intéressant, c'est ce que renferme l'inconscient des protagonistes, qui savent beaucoup de choses sans vouloir se l'avouer. On assiste à la découverte de ce passé enfoui, sans beaucoup de surprises, certes, mais avec suffisamment de fausses pistes, de revirements et de complications pour que le chemin vers une vérité apaisante au bout du compte puisse, sinon captiver, au moins prendre le spectateur par la main et le conduire jusqu'au dénouement sans qu'il s'ennuie.

 

Pas encore de commentaires pour ce film

 

Envoyez votre commentaire