Coraline *

Henry Selick

L'histoire

L'histoire d'une fillette qui pousse une porte secrète dans sa nouvelle maison et découvre alors une version alternative de sa propre vie...


Animation

Sorti

le 10 juin 2009

La fiche allocin

 

 

La critique d'al 1

Créativité foisonnante

 

 

Le film d’animation semble être un secteur de la création en pleine ébullition, d’une grande diversité, des studios Ghibli aux studios Pixar, en passant par les multiples courants européens plus ou moins indépendants.
Coraline, sans être véritablement surprenant, est éclatant d’inventivité, d’originalité pour tout ce qui concerne les personnages, les décors, les rapports et les oppositions entre les deux mondes en parallèle. C’est une fois de plus dans le monde de l’animation, un univers foisonnant qui est donné en cadeau aux spectateurs qui en ont plein les yeux, et pas seulement les plus jeunes : les adultes, malgré l’absence totale de second degré qui leur serait destiné, pourront eux aussi goûter au plaisir qui leur est offert.
Mais, comme souvent lors de ce type de production, on peut rester légèrement sur sa faim pour ce qui est du scénario et de la façon d’organiser le récit, parfaitement linéaire. Le personnage maléfique, même s’il tarde à être révélé et prend des formes diablement séduisantes, voire perverses, reste finalement bien classique, sans nouveautés de ce côté-là, et il en est de même dans la façon de le combattre.
Mais ne faisons pas trop la fine bouche, Coraline est un très beau film d’animation, et un très joli film tout court.

 

 

 

 

Pas encore de commentaires pour ce film

 

Envoyez votre commentaire